• Accueil
  • media
  • Grâce à son attractivité et à ses dispositifs de soutien à l’innovation, la France compte parmi les moteurs de l’innovation mondiale

Grâce à son attractivité et à ses dispositifs de soutien à l’innovation, la France compte parmi les moteurs de l’innovation mondiale

Business France a publié, ce mardi 22 mars 2016, le « bilan 2015 des investissements étrangers en France ».

La Directrice générale de Business France Muriel PÉNICAUD confirme « qu’en 2015, la France s’impose comme l’un des pays les plus attractifs en Europe avec 962 décisions d’investissements (de sociétés étrangères) qui ont permis la création ou le maintien de 33 682 emplois, soit une progression de 27 % ».

Les investissements en R&D occupent une place de choix. Le rapport précise que « l’ensemble des projets d’investissements étrangers recensés dans les centres de R&D, ingénierie sont en progression régulière avec 87 nouveaux projets d’investissements dans les activités de R&D, associés à la création de plus de 1 700 emplois. Les activités de recherche et développement ainsi que d’ingénierie représentent 9 % de l’ensemble des décisions d’investissement en 2015 et sont à l’origine de 5 % des emplois créés en France ».

Plus précisément, pour les seules activités de R&D, les nouveaux projets d’investissements étrangers dans des centres de R&D se sont stabilisés à un niveau élevé, avec un nombre de 70 en 2015 et 72 en 2014 (cf. graphique de L’Observatoire ci-dessous). Ils sont à l’origine de 1 491 créations d’emplois en 2015, soit une hausse de 22 % par rapport à 2014. Comme le précise le rapport, « au-delà de leur impact sur la croissance, les activités de R&D génèrent des emplois hautement qualifiés, porteurs de forte valeur ajoutée, et généralement plus stables que les emplois productifs ».

obs mars 2016

La R&D est entrée dans une phase d’internationalisation accélérant les délocalisations de centre de recherche. Les gouvernements l’ont bien compris et mettent en place des politiques publiques visant à améliorer l’attractivité de leur territoire pour capter les décisions d’investissement à très forte valeur ajoutée. Ceci est d’autant plus important qu’il y a une interdépendance entre les décisions de localisation des unités de production et celles d’innovation, contribuant ainsi plus largement au développement économique des territoires[1].

En France, 28 % de la R&D est réalisée par des entreprises étrangères. Ces entreprises sont parmi les plus performantes et les plus présentes à l’exportation.

Le CIR joue un rôle dans l’attractivité du territoire et les résultats obtenus en matière d’investissements étrangers, au même titre que les politiques de soutien aux pôles de compétitivité ou encore l’initiative « French Tech » pour ne citer que ces deux exemples.