• Accueil
  • media
  • Les projets d’implantation de centres de R&D étrangers en France ont bondi de 41 % pour atteindre leur plus haut niveau

Les projets d’implantation de centres de R&D étrangers en France ont bondi de 41 % pour atteindre leur plus haut niveau

 

Business France a publié son « Bilan 2014 des investissements étrangers en France ».

 

Il ressort des chiffres publiés que le nombre de projets d’investissements étrangers dans des centres R&D a augmenté de 41 % en 2014, pour atteindre le chiffre historique de 72 implantations. Nous vous invitons à consulter l’indicateur 18 de L’Observatoire du CIR mis à jour.  

 

Comme le précise Business France, « au-delà de leur impact sur la croissance, les activités de R&D génèrent des emplois hautement qualifiés, porteurs de haute valeur ajoutée, et généralement plus stables que les emplois productifs. »

 

Les principaux investisseurs sont les États-Unis, l’Allemagne et le Japon, qui représentent respectivement 25 %,13 % et 10 % des investisseurs étrangers. Les secteurs les plus représentés sont les logiciels et prestations informatiques (14 %), les médicaments et biotechnologies (13 %) et l’ingénierie (11 %).

 

La R&D est aujourd’hui un élément central de la stratégie d’implantation des firmes internationales. Attirer ces investissements internationaux est un enjeu majeur pour la compétitivité des pays.

 

La France, grâce à sa politique de soutien à l’Innovation, dispose d’un arsenal à même de séduire les dirigeants d’entreprises étrangères. Ceux-ci l’ont bien compris puisqu’ils sont 75 % à citer l’Innovation et les activités de R&D parmi les facteurs d’attractivité de la France[1].

 

 

[1] Selon l’enquête annuelle d’opinion TNS Sofres-AFII